Une étude très intéressante sur le seul diplôme supérieur français hors LMD.

Comment est-il perçu par les dirigeants de PME ? Le BTS est-il victime de son succès ?
Vers quelle réforme des référentiels ?

Le document complet est consultable ici

http://www.agefa-pedagogie.org/sites/pedagogie/files/AGEFA%20PROSPECTIVE-Etude-Le%20Niveau%20BTS-PME.pdf

 

Extrait de l’étude :

L’Union Européenne a mis en place deux dispositifs de reconnaissance mutuelle des certifications. Le processus de Bologne, ou LMD, concerne l’enseignement supérieur en graduant les parcours par trois étapes : licence, master et doctorat. Le processus de Copenhague concerne la certification liée aux enseignements professionnels et aux acquis des apprentissages et englobe l’ensemble de la formation certifiante tout au long de la vie et, plus particulièrement l’éducation professionnelle initiale. La mise en place au niveau européen de ces deux processus de reconnaissance mutuelle des certifications entre les États membres pourrait influer sur les formations qui aboutissent à un BTS, formation professionnelle en deux années après le bac. Sa situation en marge du LMD représente-t-elle une menace pour son existence ? Est-il structurellement condamné ? Ces questionnements sont tout à fait légitimes car ils portent sur l’un des diplômes de l’éducation nationale parmi les plus renommés, et l’an dernier encore, Le Monde titrait « BTS : Le chouchou des entreprises ». Pour vérifier si cette affirmation était en train de devenir caduque, nous nous sommes fixé l’objectif de vérifier la réalité de l’employabilité des jeunes titulaires de ce diplôme dans les PME françaises.

Partant, nous avons élaboré un questionnaire à destination des chefs d’entreprises (PME-TPE) de tous secteurs, de toutes régions et de toutes dimensions, afin de recueillir leur  témoignage sur la pertinence, pour leur activité professionnelle, d’embaucher un jeune diplômé de BTS.

Préalablement à notre travail d’enquête de terrain, nous avons réalisé une synthèse des documents informatifs et statistiques des autorités compétentes, le ministère de l’éducation nationale et le ministère de l’enseignement supérieur et de la recherche, dans laquelle nous présentons la place du BTS dans le système éducatif français, l’offre d’enseignement proposée en Section de Technicien Supérieur (STS), le profil des étudiants qui préparent ce diplôme et les deux voies possibles qui s’ouvrent après son obtention : la poursuite d’études ou l’entrée dans la vie active.

Ce rassemblement de connaissances sur l’objet de notre étude ainsi que l’analyse des résultats de notre enquête de terrain ont servi de fondement à notre réflexion prospective, qui nous a conduits à nous intéresser à la place des diplômés du supérieur sur le marché de l’emploi, à leurs perspectives d’évolution professionnelle et à l’importance accordée par les recruteurs à la modalité d’études suivie.

Etude complète consultable sur : http://www.agefa-pedagogie.org/sites/pedagogie/files/AGEFA%20PROSPECTIVE-Etude-Le%20Niveau%20BTS-PME.pdf