Au fait… débuter ou démarrer ?

Finalement, si l’on considère le groupe comme le moteur essentiel de la réussite de la formation, on peut dire « démarrer ».

Donc, comment bien démarrer une formation ? Ou mieux, comment bien démarrer le groupe ?

Bien sûr, il y a les incontournables introductions, détails pratiques, horaires, consignes de sécurité, présentation du formateur, et tour de table pour que les participants se présentent.

Interminable et souvent fastidieux tour de table, s’il n’est pas dirigé de main de maître par le formateur.

Répondez franchement :

Ne vous-êtes-vous jamais ennuyé pendant ce tour de table ?

N’avez-vous jamais eu à faire au participant bavard qui raconte sa vie ?

N’avez-vous jamais remarqué qu’à partir du 3ème participant, plus personne n’écoute ?

Alors s’il y avait une autre façon de « démarrer le groupe » ? Une activité plutôt ludique qu’on appelle « brise-glace » et de plus en plus pratiquée par les formateurs qui veulent installer un climat serein dans le groupe.

Pourquoi un brise-glace en début de formation ?

Tous les formateurs l’ont remarqué, surtout dans les stages inter-entreprises, les participants qui arrivent dans la salle de formation sont des « animaux craintifs et prudents ».

A l’arrivée dans la salle de formation, les participants sont très généralement sur la défensive, chacun avec ses craintes, ses interrogations, et ses doutes :

  • Que va-t-il se passer dans ce stage ?
  • Les autres seront-ils sympas ?
  • Est-ce que le formateur va être bon ?
  • Est-ce que mes attentes vont être prises en compte, ou est-ce que ce sera encore comme lors de la dernière formation, quand il y avait ce type qui n’arrêtait pas de parler et de s’écouter ?

Et malheureusement, la formation NE PEUT PAS se dérouler bien si les participants restent sur leurs gardes.

C’est là que les techniques de brise-glace entrent en jeu (c’est le cas de le dire).

Et avec pas mal d’avantages pour la suite, car le brise-glace répond à plusieurs besoins fondamentaux de l’être humain en formation (oui, j’ai dit plus haut « animal », mais animal évolué tout de même). Le brise-glace vous permet :

  • De détendre les participants en atténuant les craintes (besoin de sécurité)
  • D’installer le groupe (besoin d’appartenance)
  • De faire (un peu) connaissance (besoin de reconnaissance)
  • D’entrer en confiance (confiance mutuelle)

D’accord, me direz-vous, mais comment faire ?

Les techniques, recettes et activités de brise-glace sont nombreuses, je n’en citerai que quelques-unes :

  •  Les détectives
  • Les objets ont la parole
  • Enquête vite fait bien fait « vos craintes en arrivant »
  • La carte de France

Personnellement, ma préférence va aux deux premiers brise-glaces de cette liste, « Les détectives », car il est très simple à mettre en œuvre et est vraiment détendant, et « Les objets ont la parole », qui marche très bien dans des environnements techniques et avec lequel les participants s’expriment vraiment de manière naturelle.

Parfois, lorsque le groupe est de taille réduite, il m’arrive même de mixer ces deux activités pour n’en faire qu’une seule.

Dans un prochain article, je vous donnerai le mode d’emploi détaillé de ces brise-glaces.

Rédigé par Patrick de formations-actives.com