Oui ! Cela mérite quelques explications : vous avez finalisé votre enregistrement sur le DATA DOCK et  vous avez reçu une réponse favorable. Cela signifie que votre dossier a été examiné et que votre organisme est « référencable » mais il n’est pas « référencé » automatiquement sur les catalogues de référence des financeurs.

Ces derniers organiseront des « contrôles de conformité » des éléments de preuve déposés sur le DATA DOCK. Chaque financeur aura le loisir de vérifier le dossier d’un OF lors d’une demande de financement ; ce n’est qu’après qu’il inscrira l’OF sur son catalogue de prestataires. Dans le prolongement du DATA DOCK, les OPCA envisagent d’élaborer en commun un cahier des charges de contrôle. Il s’agira pour eux de se mettre d’accord sur les procédures et les points de contrôle afin d’éviter les différences de traitement. Une question d’équité, essentielle au bon fonctionnement du secteur de la formation.

Précisons enfin, que chaque financeur a la possibilité de demander des preuves complémentaires même si vous avez réussi votre inscription au DATA DOCK. Espérons que cette éventualité restera une exception et que certains OPCA ne chercheront pas à se distinguer allant bien au-delà des demandes du DATA DOCK !