Les OF ont le choix entre : se faire référencer au Datadock et obtenir une certification qualité (label…) figurant sur la liste du CNEFOP.

Solution 1

Datadock est le nom de la base de données unique créée par les 20 OPCA et OPACIF qui ont récemment publiés la liste commune de 21 indicateurs permettant de valider le respect par les organismes de formation des six critères de qualité fixés par le décret du 30 juin 2015, qui entrera en vigueur le 1er janvier 2017.

Ce socle commun d’indicateurs ainsi défini permet la création de cette base de données unique et mutualisée entre OPCA et OPACIF. Datadock permet de centraliser en un même lieu toutes les informations sur les prestataires respectant ou non les critères de qualité.

On y trouvera les éléments de preuves que les organismes de formation devront fournir pour attester de leur conformité aux critères imposés par le code du travail. Les Opca pourront alors réaliser le référencement des prestataires qu’ils financent. Attention : ils pourront librement leur demander des informations complémentaires, Datadock n’est donc en aucun cas une reconnaissance de qualité ni une finalité mais une étape pour être finançable en 2017 : Aucun organisme de formation ne pourra se faire payer une formation s’il n’est pas enregistré sur Datadock. A l’inverse l’enregistrement sur Data-Dock ne garantira pas à l’organisme de formation que ces formations sont finançables.

Une procédure de simplification est accessible aux détenteurs de l’un des  labels ou certification qualité retenus par le CNEFOP.

Solution 2

Opter pour une labellisation/certification délivrée par un certificateur figurant sur la liste du CNEFOP.

Il existe 17 certifications généralistes et 10 spécialisées. Parmi les certifications généralistes, certaines référentiels ont été créés particulièrement pour répondre au décret, d’autres existaient avant 2014.